Loi1881.fr

Plainte de Christian Estrosi contre Mediapart et la preuve de vérité

l'article 11 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 protège la liberté d'expression.

Un article du Monde nous apprend que Christian Estrosi porte plainte contre Mediapart pour un article sur la préparation de l'attente du 14 juillet 2016 à Nice pour diffamation publique.

Est-ce à dire que tout article critique envers une personne est diffamatoire et donc illicite ?

Non, car il est possible de relater des faits qui portent atteinte à l'honneur du personne à condition de pouvoir prouver les faits mentionnés.

Article 35 de la loi du 29 juillet 1881 :

"La vérité du fait diffamatoire, mais seulement quand il est relatif aux fonctions, pourra être établie par les voies ordinaires, dans le cas d'imputations contre les corps constitués, les armées de terre, de mer ou de l'air, les administrations publiques et contre toutes les personnes énumérées dans l'article 31.
...

Dans les cas prévus aux deux paragraphes précédents, la preuve contraire est réservée. Si la preuve du fait diffamatoire est rapportée, le prévenu sera renvoyé des fins de la plainte."

L'article 31 :

"Sera punie de la même peine, la diffamation commise par les mêmes moyens, à raison de leurs fonctions ou de leur qualité, envers le Président de la République, un ou plusieurs membres du ministère, un ou plusieurs membres de l'une ou de l'autre Chambre, un fonctionnaire public, un dépositaire ou agent de l'autorité publique, un ministre de l'un des cultes salariés par l'Etat, un citoyen chargé d'un service ou d'un mandat public temporaire ou permanent, un juré ou un témoin, à raison de sa déposition."

Un propos peut donc être diffamatoire car il impute un fait puni par la loi ou contraire à la morale, mais la personne qui l'a tenu "sera renvoyé des fins de la plainte", autrement dit, ne sera pas condamné pour diffamation publique.
Vous allez me dire : il faut porter plainte que pour les propos injurieux, ainsi pas d'offre de preuve possible, mais non, car la diffamation absorbe l'injure qui ne peut être relever seule.

Commentaires

Bientôt le premier commentaire ?


Email Votre pseudo :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus.